Parcours de la distance
EAN13
9782382924297
ISBN
978-2-38292-429-7
Éditeur
Bouquins
Date de publication
Nombre de pages
992
Dimensions
20 x 13,5 x 3 cm
Poids
596 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Parcours de la distance

De

Bouquins

Indisponible

Ce livre est en stock chez 52 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Ce volume rassemble quatre essais parmi les plus significatifs et connus de Jean-Luc Marion, publiés entre 1977 et 2018, et un inédit en français, L'Apparition de l'invisible. Ils portent tous sur deux questions privilégiées : Dieu et l'amour.
Mais ces deux questions dépendent d'une interrogation, plus large, plus évidemment actuelle – celle du nihilisme. Depuis que Nietzsche a annoncé, à la fin du XIXe siècle, que le nihilisme campait aux portes de l'Europe, nous avons constaté non seulement qu'il a franchi ces portes et occupe toute la vieille Europe, mais surtout – l'Europe elle-même ayant aussi envahi le reste du monde – qu'il règne désormais universellement. Comment ce règne s'accomplit-il ? Nietzsche l'identifiait au triomphe du nihilisme – situation où " les plus hautes valeurs se dévalorisent ". Heidegger a radicalisé cette analyse en voyant le nihilisme comme le manquement de l'être, comme l'enfermement du monde dans la logique impérialiste de l'arraisonnement technologique. Nous y sommes, sans doute pour longtemps encore. Déchirer le nuage mortel du nihilisme est possible en considérant d'abord la question de Dieu et ensuite la question de l'amour. Ces deux mouvements, avec les paradoxes qu'ils impliquent et imposent peut-être comme des épreuves, se rejoignent pour ouvrir une ultime figure de la distance : celle où un autrui d'exception révélerait la distance même de Dieu. L'Idole et la distance révolutionna à sa parution la pensée théologique traditionnelle en bousculant la " mort de Dieu " énoncée par la métaphysique. Prolongée dans Dieu sans l'être, Prolégomènes de la charité et Le Phénomène érotique, la manière de " penser Dieu " que développe le philosophe chrétien se montre ici dans une évidence qui s'impose encore : dans la distance de Dieu, qui est une proximité nouvelle pour l'homme. Cette distance se parcourt avec l'amour, un élément jusque là considéré secondaire par la philosophie, auquel Jean-Luc Marion confère le statut de question centrale, de véritable concept qui se déploie avec rigueur et logique, à l'instar de tout concept philosophique, mais possède cette qualité singulière : il est à l'origine de tout et condition de l'impossible rendu possible.
S'identifier pour envoyer des commentaires.